Artiste de scène, claquettiste, chorégraphe et chanteuse de jazz, Mathilde Ferry danse et chante de festivals en France, à Bobin’O-Paris, en passant par l'Autriche pour un spectacle féminin de percussion. En 2008 elle est sélectionnée lors d’un casting à Paris pour partir chanter dans le plus grand orchestre de Singapour : un orchestre international de 18 musiciens. Elle chante tout les soirs du jazz, de la pop durant 6 mois, rencontre des musiciens étrangers, différentes sensibilités et approches musicales . C’est au cours de cette fabuleuse expérience de vie en Asie qu’elle concrétise son besoin d’écrire et de composer ses chansons. Il est temps pour elle, après avoir chanté ses émotions à travers de grands standards, de dire musicalement son regard. Elle part alors à Montréal pour s’isoler et créer : elle écrit et compose une quinzaine de titres en deux mois. Elle repart ensuite en Chine pour aller chanter avec Boss Ma Band, le quartet jazz de Melissa Caroll, saxophoniste américaine qu'elle avait rencontré à Singapour et chante durant deux mois à Chengdu. Il faut imaginer un pays connaissant à peine le jazz. Elle retourne ensuite à Montréal et enregistre sous son nom, fin 2009, 5 titres en français aux studios Legallee avec Benoit Morier, alors arrangeur des Chic Gamine.

 

De retour en France en 2010, elle crée un trio féminin rétro-pop Please Call Me Madame, qui suscite un intérêt auprès de professionnels. Elle y développe toute sa créativité musicale et développe l'univers artistique. Le China, l'Olympia, le Divan du Monde sont  quelques unes des scènes foulées durant les 3 ans de vie de ce groupe. Cette même année elle est choisie par Darren Aronofsky pour incarner la chanteuse de jazz dans la publicité La Nuit de L'Homme d'YSL. Elle repart en solo en 2014 pour écrire son premier album « L’Hôtel de son coeur ». Album concept qu’elle décrit musicalement comme pop-atmosphérique. Elle se forme alors en MAO à l’école ATLA.

Parallèlement elle crée un spectacle jazz autour de George Gershwin "Wonderful Gershwin" en quartet avec la collaboration de Fabien Ruiz, chorégraphe de « The Artist », et commence à tourner en France.

Pour la réalisation de son album, elle travaille avec deux musiciens David Lamy et Arno Alyvan et sort son album « L’Hôtel de son coeur » sous le nom de THILDA, en auto-production en Mars 2017. Elle développe tout l’univers visuel et réalise-monte deux clips « Je t’écris d’ici » en vidéo  et « L’Hôtel de son coeur » en animation. Des articles de presse web sortent. 

Elle joue dans différents lieux, à Paris et en banlieue, avec le pianiste Alexandre Herer; le Sunset, La Menuiserie de Pantin, La K’bane à Boukan à La Celle Saint- cloud…

 

Deux ans après la sortie de cet album, elle s’apprête à sortir un triptyque pop-électro : PRIVATE DOMAIN 

Elle y chante 3 temps successifs: Private Domain-le fantasme, L‘échappée-sa fuite et Crazy Heart-la contemplation . 

Les chansons sont écrites en français, avec un clin d’oeil à Gainsbourg où les titres anglophones deviennent symboles plutôt que réalité. Ces nouvelles sonorités qu’elle est allée chercher dans sa musicalité intérieure, offre une pop-éléctro poétique, séduisante et indocile.

 

Elle crée aussi depuis plusieurs années pour d’autres artistes comme Caravan Palace, Lili Poe, Arno Alyvan pour la série Caïn sur France 2 et crée des musiques pour l’image comme des documentaires et des court-métrages.

Influences musicales...
James Blake
Agnès Obel
Nils Frahm
Follow...
Capture d’écran 2019-01-28 à 22.54.49.pn
Flavien Berger
MxBG
Artistes collaboratifs
Agathe Coupeaud
Photographe
Alexandre Herer
Musicien&Compositeur
Thomas Mercier
Compositeur&Ingénieur du son
Sylvain Bardin
Photographe