PRIVATE DOMAIN

C'est en Bretagne Sud que Mathilde est partie  enregistrer toutes les voix de PRIVATE DOMAIN

La musique classique présente depuis l’enfance, la rencontre du jazz pour chanter ses émotions, la pudeur de la littérature japonaise, ont posé leurs empreintes sur sa sensibilité au fil des années.  

THILDA c’est le nom choisi par Mathilde Ferry… une émotion, une envie profonde de décrocher du sol. 

Mathilde écrit, compose et produit ses chansons.

En 2017, elle sort son premier album L'Hôtel de son coeur

 

"Où est ce lieu?

Ce lieu de danse mis sous clé…

Comment y parvenir par les couloirs de notre labyrinthe intérieur?

Comment le jouer, ce refrain d’ange?

THILDA vous invite à chercher la clé de L’Hôtel de son coeur avec son premier album." Alexis Congourdeau

Deux ans après la sortie de cet album, elle est productrice de ses nouvelles chansons . Entre Paris et la Bretagne sud, elle enregistre un nouvel EP. Elle nous offre un triptyque moderne

où les chansons résonnent entre elles et se mêlent à travers une matière musicale électro. Des textes poétiques, aimants, mélancoliques mais aussi vivants où l’amour, tout en se déchirant, navigue et s’illumine le temps d’ un parcours musical unique sous forme d’un triptyque symbolique : 

"PRIVATE DOMAIN" .

  • SoundCloud - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
DISCOGRAPHIE
V2OK.jpg
PRIVATE DOMAIN
DISPONIBLE SUR LES PLATEFORMES!!
COVER3000.jpg
L'HÔTEL DE SON COEUR
2017
ILLUSTRATIONS RÉALISÉES PAR THILDA L'Hôtel de son coeur
PRESSE PRIVATE DOMAIN
"Écoutez, consommez sans modération, un petit morceau de paradis vient d'arriver sur la toile." La Parisienne Life
Découvrez l'interview exclusive de THILDA
pour Ohlala I speak French
Découvrez l'article de La Parisienne Life
Capture d’écran 2019-10-19 à 10.47.09.pn
Découvrez l'interview de La Parisienne Life
Capture d’écran 2019-10-19 à 10.45.34.pn
Capture d’écran 2019-11-28 à 16.17.54.pn
« Private Domain » est l’exceptionnelle histoire de la beauté, de la séduction, de l’intention immaculée d’une artiste touchant la clarté du sentiment le plus absolu. Indie Music
PRESSE L'HÔTEL DE SON COEUR

INDIE MUSIC

"Artiste venue d’un ailleurs inexploré et mystérieux, THILDA nous offre un voyage atmosphérique admirable, porté par un travail vocal précis et magnifique, envoûtant et séducteur. Chercher la clé des chambres qui composent « L’hôtel de son cœur » devient alors une quête existentielle de tous les instants, autant pour la découvrir, elle, que pour nous retrouver enfin, de l’intérieur, en toute intimité."

LA PARISIENNE LIFE

"Thilda teinte sa musique de notes électroniques presque fugaces, l’artiste ne copie pas, elle ne peut pas non plus être rangée dans une case mais ce qui est certain est que l’on suit l’artiste là où elle veut nous mener."

IDOLES MAG
"Il est difficile de parler de cet album sans rentrer dans une litanie de banalités, tant il est insaisissable.Hors du temps. Hors des modes. Hors du cadre. Chaque nouvelle écoute vous procure des frissons inattendus"
VIDÉOS CLIPS
CONCERTS
Découvrez THILDA en résidence à File7!
Préparation du live 2019
_MG_7098.jpg
  • SoundCloud - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
"Si tu as 15 minutes devant toi, bref que ton cœur bat et que tu as un penchant pour les chansons poétiques un peu trip hop, sensibles, et pour tout dire mélancoliques, je t'invite à regarder ce triptyque de Mathilde Ferry alias Thilda. Oui, regarder, car elle a traité ces trois morceaux en enfilade dans ce qui s'avère être un film-poème très hypno-paysagiste. Perso, c'est un petit peu trop froid et sirène-vague-à-l'âme pour moi. (J'avais déjà ressenti ça tout en étant quand même charmé quand je l'avais découverte à La Passerelle.2 de Daniel Zanzara. C'est très Ophélie, Winter, mais pas dans le sens que tu crois. C'est plus early Mylène Farmer quelque part. On peut d'ailleurs penser à Murat au passage pour le côté très humide desdits paysages. Précieux, oui. Et cruel aussi. Dans son absolu, sa cryogénie.) Mais, qui sait, comme moi, tu seras peut-être assez sidéré et même sidéré tout court par la beauté des images et des climats musicaux. Tu seras peut-être même en symbiose avec le tout." 
Sylvain Fesson